Bienvenue

Pierrette Dotrice, 54 ans Le sujet de la femme fatale est d'actualité. Le public recherche des informations et souhaite avoir des discussions plus approfondies à ce sujet. Avec la réédition de son livre-choc «L'Opération esthétique», l’auteure Pierrette Dotrice permet de sonder le sujet des manipulations sexuelles au sein d’une clinique privée de chirurgie esthétique. Contenant des secrets troublants, le livre "L'Opération esthétique, journal intime d'une journaliste cobaye de la chirurgie esthétique" a été grandement médiatisé en 2006 avant d'être mystérieusement étouffé. Révélant des vérités explosives, dont un abus médical aux répercussions comparables au viol ou à l’inceste, la première édition du livre fit l'objet d'une procédure judiciaire à la Cour supérieure du Québec. Maintenant réédité en deux tomes : Tome 1 "Liaison dangereuse d’une patiente avec son chirurgien" (imprimé et   électronique) et Tome 2 "L’Opération esthétique : la traversée du miroir" (électronique), cette enquête-témoignage lève le voile sur des dangers de la chirurgie esthétique dont on ne parle jamais: les manipulations séductrices en coulisses d’une clinique privée. Fruit d'une double démarche alliant la psychanalyse et la chirurgie esthétique, ce journal intime richement documenté dissèque l'univers de la séductrice. Il constitue un espoir pour les hommes et les femmes qui désirent s’extraire de leurs jeux de séducteurs et de femmes fatales, racine même de la violence conjugale.

Je suis entrée en chirurgie comme on prend le voile. Ex séductrice, j’ai été prise en otage par le Dr Jeckyl de la chirurgie esthétique. Déstabilisation émotive, violence, défiguration et intimidation, j’ai tout vécu sur sa table d’opération. Mon psychanalyste m’a rescapée d’une détresse qui me tenait prisonnière d’une toile d’araignée sournoisement tissée. Toute cette aventure m’a permis de sonder un sujet brûlant : que cache la violence des hommes ? Et si c’était le vampirisme dévorant des femmes ?

Cliquez sur les photos et le texte pour un défilement plus rapide
 

2018 : LANCEMENT DE LA FRATERNITÉ SAINTE PHILOMÈNE EN GASPÉSIE!



Sainte Philomène n'est pas une chapelle, ni une croyance, ni une église obsolète... c'est une FRATERNITÉ INVISIBLE ET LIBRE, qui s'organise sans dogme ni hiérarchie, Philomène choisissant elle-même ses petits soldats qu'elle gratifie de coïncidences et de miracles époustouflants. Car aujourd'hui la foi ne suffit plus, il faut des preuves scientifiques que Dieu existe.

L'argument principal de Philomène? c'était le curé d'Ars (saint Jean Vianney), évidemment!

Je dédie à ste Philomène ma prochaine "enquête-témoignage" de non croyante: LE CODE SIMON (TOUTE LA VÉRITÉ SERA DITE). Une autre histoire vraie , fourmillant des prodiges dont m'a canardée cette petite sainte dont je ne soupçonnais même pas l'existence... et vers qui le curé d'Ars (pour moi tout aussi inconnu au bataillon) tentait d'attirer obstinément mon attention dans mes songes.

"Je ne crois pas...je sais". OSEZ VOTRE PROPRE EXPÉRIENCE avec cette petite sainte pas comme les autres... qui vous aidera à VOIR et à ENTENDRE, à lire le quotidien au-delà des apparences... vous découvrirez alors un royaume d'amour, d'humour et d'abondance fascinant. Vous regarderez ceux qui vous entourent autrement. Et vous ne serez plus jamais seul(e).

Pour en savoir plus :

- ÉDITO 2016, L'AURORE

- TOUTE LA VÉRITÉ SERA DITE

- Les hantises amoureuses : Tome 1 et Tome 2

Le diable préfère les saints, Jacqueline Kelen : Le diable préfère les saints

- LES PUISSANCES INVISIBLES, par FERNAND ROZIER. Environ 6 920 résultats (0,51 secondes)

Les puissances invisibles : les dieux, les anges, les ... - Gallica - BnF gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5601278d.texteImage

Lancement de la FRATERNITÉ SAINTE PHILOMÈNE: vendredi 13 avril 2018 en Gaspésie par Pierrette Dotrice et Isabelle Rozon.







ÉDITO 2018 : Un scoop passé inaperçu : la visite de Louis et Zélie au bout du monde...

... suite à notre visite de la maison de Thérèse (les Buissonnets) et de la basilique de Lisieux le 26 juillet 2011



Les 13 et 14 juin 2017 s'est produit un ÉVÉNEMENT FORMIDABLE dont presque personne n'a parlé à Gaspé. Rien d'étonnant, puisque l'essentiel  est généralement passé sous silence. Mais la nouvelle me fit faire un bond: les parents de Marie-Françoise Martin venaient visiter notre bout du monde!!! Je parle évidemment de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, et des reliques de ses parents, récemment canonisés, qui voleraient de la cathédrale de Lisieux à notre petit sanctuaire de Pointe Navarre, et à la cathédrale de Gaspé... de l'inédit, du jamais vu, de l'extraordinaire qu'aucun média n'a annoncé, et que très peu ont remarqué!

  Adepte de la nature et de la vie libre, ne faisant partie d'aucune chapelle, mouvement nouvel âge, secte ou autre société secrète, ex-athée et moquant les bigotes et autres rats d'église... répugnant à toute croyance si elle n'est assortie de coïncidences (car aujourd'hui la foi ne suffit plus... il nous faut des preuves scientifiques!)... j'ai assez d'expérience en matière surnaturelle pour SAVOIR que la famille Martin canarde de miracles ceux qui en font la demande. C'est pourquoi nous étions du nombre, mon amie Isabelle et moi, avec nos conjoints, à cette arrivée en fanfare des reliques portées par notre ami Raynald (sosie du curé d'Ars).

  Cette visite au-delà de l'océan ponctuait, de plus, un chapitre clôturant ma prochaine "enquête témoignage" à paraître: LE CODE SIMON (TOUTE LA VÉRITÉ SERA DITE, dont l'intro est sur ce site), augurant des MARIAGES D'AVANT-GARDE ENTRE HOMMES ET FEMMES... et illustrait aussi la constance de Thérèse, m'expédiant ses parents à qui j'avais déposé un voeu le 26 juillet 2011 dans la basilique de Lisieux. Rien d'étonnant, puisque les époux Martin étaient un couple exemplaire, dont la mission colossale est de ressusciter des amoureux et familles en crise (soit la quasi totalité de la planète aujourd'hui).



Si je n'ai pas d'agenda, Thérèse, elle, en a bien un... et elle venait nous rappeler, via les reliques de Louis et Zélie, le défi que nous devrions remporter avant de voir notre voeu complètement exaucé. Ce défi est lié au e-mail que j'avais expédié le 14 août 2011 à un nouvel ami: ANDRÉ PIGHIERA, soudainement guéri de l'alcoolisme par une prière à sainte Thérèse, et dont j'avais trouvé les deux témoignages écrits dans la boutique du Carmel de Lisieux... 


Six ans plus tard, les reliques de Zélie et Louis arrivent à Gaspé!





Les éditos précédents

ÉDITO 2016: L’aurore?

mars 2016

Illustrations: photos prises au printemps 2010 à l’église sainte Philomène de Fortierville, à la tombe et à la maison d’Aurore Gagnon. Le maire de Fortierville apparaît avec nous sur une photo.  Serait-il possible que tout soit écrit sur un certain plan de conscience? et si notre vie était mieux ourlée qu’un scénario ou qu’un roman? […]

Éditorial 2015

janvier 2015

C’est parti! mon petit doigt me dit que l’année 2015 sera propice aux Éditions Oser la vie! Et à son « personnage fétiche », Chaperon Roux, journaliste de l’invisible, que j’ai retrouvée intacte après vingt ans d’absence… … Vingt ans d’aventures dans des mondes aussi variés que le nouvel âge, la chirurgie esthétique, l’édition, la justice, ou encore les […]

Éditorial 2014

janvier 2014

Bonjour et bienvenue sur ce site! Un site pratiquement miraculé, car il a traversé les ans en résistant aux diktats du «marketing».

En effet, j’en ai entendu de toutes les sortes: mon site n’est pas assez commercial, pas assez stantard, il faut vendre, il y a trop de texte, trop de photos, les lecteurs vont tourner le dos, il faut actualiser, archiver, et d’autres inepties de ce genre. Le règne du superficiel. Comme si la gratuité, la profondeur, le processus de réalisation d’une mission (incluant les tribulations du parcours) était devenus tabous à l’ère des faux prophètes, et impropres pour un site internet!

Éditorial 2012

janvier 2012

«Que pensez-vous de la corruption?» m’a demandé, en guise d’introduction, un avocat célèbre du Québec qui voulait à tout prix m’emmener à une émission télévisée à l’automne 2007 (il était intrigué par les pressions subies en coulisses par mon livre «L’Opération esthétique» qui faisait alors la manchette des médias québécois). «Je préfère la puissance de […]

Éditorial 2008

janvier 2008

L’homme et la femme restent des prédateurs. Peut-être, au lieu de se dévorer, pourraient-ils oser l’amour et la beauté? Oser la beauté est le défi de ce siècle, qui nous demande de lâcher les faux dieux de l’apparat, du pouvoir et du sexe pour accorder notre musique à celle de l’univers, joyeuse, spontanée, imprévisible, vibrante […]